Category Archives: Iniziative locali

Villes en France pour la Fête de l’Europe

Villes en France pour la Fête de l’Europe

Voici les différents événements

TOULOUSE

Le 11 mai, quelques mouvements qui se rencontrent régulièrement avec Mgr Le Gall, leur évêque, organisent un évènement ouvert pour approfondir les objectifs de  Ensemble pour l’Europe.

LYON

Après avoir fait une enquête dans les rues de Lyon sur les thèmes qui sont les plus importants pour les citoyens, le 11 mai le comité local de Ensemble pour l’Europe organise une soirée culturelle autour des thèmes suivants : « la paix, la culture et l’économie ». La soirée se terminera par une prière pour l’Europe et les élections imminentes.

STRASBOURG
2 évènements sont prévus :

  • Le 9 mai, au FEC ( maison des étudiants) : une conférence tenue par l’ancien modérateur du Parlement Européen (François Brunagel) suivi du témoignage d’une réfugiée camerounaise et d’un étudiant du programme Erasmus. La table ronde avec débat sera menée par la modératrice de la radio des Eglises d’Alsace.
  • Le 10 mai, dans une église évangélique, une prière œcuménique pour l’Europe, avec des représentants de 4 églises, suivie d’un moment convivial avec des fromages et des vins d’Europe.

La publicité pour ces évènements se fera ensemble et sera diffusée dans les églises protestantes et catholiques par les membres des différents mouvements et communautés.

PARIS

  • Le 2 avril : dans la chapelle des diaconesses protestantes de la ‘Maison de l’unité’, 60 personnes se sont retrouvées pour une prière œcuménique organisée par différents mouvements. Les 7 oui ont fait l’objet des réflexions de groupe et des intentions de prière. L’atmosphère était intense.  Lire la suite>>
  • Le 4 mai : un stand sur la place de l’hôtel de ville, dans le cadre du « Village Européen », organisé par la fête de l’Europe et la commune de Paris.
  • 14 mai, à 20:30 : soirée de prières pour l’Europe dans l’église de Longjumeau à la périphérie de Paris, organisée par la communauté Emmanuel et le mouvement des Focolari.

LONGJUMEAU 

Mardì, 14 mai 20h30 prière pour l’Europe

Télécharger invitation / affiches des différents événements: 

Invitation 11 Mai 2019 Toulouse (75.0 KB, 10 downloads)
Affiche Strasbourg Mai 2019 (857.0 KB, 9 downloads)
Invitation 2 Avril 2019 Paris (177.4 KB, 9 downloads)
Affiche Lyon Mai 2019 (209.5 KB, 8 downloads)
Invitation Longjumeau 14 Mai 2019 (639.8 KB, 0 downloads)
Et à Rome, que fait-on ?

Et à Rome, que fait-on ?

Le groupe de Mouvements et Communautés de Rome a accueilli sérieusement l’invitation à suivre un « Chemin de prière » de six semaines pour l’Europe, du 25 mars au 9 mai 2019. Les communautés de 5 importantes basiliques liées aux saints patrons de l’Europe se sont engagées à faire une prière quotidienne pour l’Europe, animée à tour de rôle un jour de la semaine par les Mouvements d’Ensemble pour l’Europe.

En outre, plusieurs initiatives ont été prises pour approfondir quelques-uns de nos 7 OUI :

Une intervention de Gigi De Palo sur « la Famille », suivie d’un débat avec des universitaires, le 28 avril à 15h 30, au Galoppatoio de la Villa Borghèse, dans le contexte du « Village pour la terre », http://www.villaggioperlaterra.it/

Une réunion sur « Paix nucléaire et défis environnementaux » en Europe, le point de vue des chrétiens, le 8 mai de 9h à 16h, à l’Istituto Maria SS. Bambina, Cité du Vatican, www.nuclearforpeace.org

Pour le 8 mai 2019, veille de la fête de l’Europe :

  • 16h 30, dans l’Espace Europa (géré par le Bureau en Italie du Parlement européen et par la Délégation en Italie de la Commission) : rencontre culturelle « Dans l’esprit des Pères fondateurs, une nouvelle économie pour l’Europe », avec Leonardo Becchetti (professeur d’économie politique à l’université Tor Vergata), suivie d’un débat;
  • 18h 30, dans la basilique des douze Apôtres (piazza SS Apostoli), veillée œcuménique pour l’Europe avec pour ce leitmotiv : « … chacun les entendait parler sa propre langue » (Ac 2,6).

Télécharger ici le dépliant (disponible uniquement en italien)

Volantino 8 Maggio 2019 Roma (228.1 KB)
La Slovénie s’apprête

La Slovénie s’apprête

Cette année, à la rencontre de février, avec presque tous les Mouvements et Communautés engagées dans Ensemble pour l’Europe, nous avons pris au sérieux l’idée qui est née à Prague en novembre dernier : organiser, le 9 mai 2019, Fête de l’Europe, un événement qui puisse laisser une impression forte dans le peuple Slovène tout entier, en présentant les valeurs d’Ensemble pour l’Europe.

En outre, le 3 mai, nous nous rendrons en grand nombre à Klagenfurt/Carinthie en Autriche pour célébrer la Journée de l’Europe avec certains de nos voisins en Italie.

Le 4 mai, nous serons à Brezje, dans le sanctuaire marial le plus célèbre de Slovénie, où Mgr Stanislav Zore célébrera la messe, priant avec nous tous pour une Europe unie. Immédiatement après, il y aura un moment de rencontre entre nous de différents Mouvements et Communautés ; ce sera une merveilleuse occasion d’approfondir l’unité et l’amitié qui nous unissent depuis longtemps.

Afin de répondre à l’invitation de donner une voix à cet événement et de faire connaître l’idée de la Journée de l’Europe partout en Slovénie, nous utilisons également tous les moyens de communication. Dans les différents rendez-vous, nous voulons inviter cette année encore, différentes personnalités et également la presse, avec laquelle nous avons désormais différents contacts.

Nous participerons aussi au réseau de prière qui aura lieu en Europe du 25 mars au 9 mai. Nous avons également décidé de faire des actions concrètes pour la réconciliation en Slovénie.

Marjana et Pavel au nom de l’Équipe d’Ensemble pour l’Europe en Slovénie

Carinthie, un carrefour de peuples

Carinthie, un carrefour de peuples

Nous sommes un groupe de mouvements de différentes Églises de Carinthie. En priant ensemble et en dialoguant les uns avec les autres, nous avons réfléchi à la manière de célébrer la notre « Journée de l’Europe 2019 ».

Au contact de l’Europahaus de Klagenfurt, nous avons trouvé un endroit approprié, ce qui nous a permis d’esquisser notre projet.

Le thème central sera : « L’Europe sans Christ » ? Avec la présentation de nos 7 OUI, nous aimerions inspirer une réflexion sur la façon dont nous pouvons contribuer à une Europe durable.

Nous vivons ici en Carinthie, un carrefour de l’Europe, où trois peuples sont chez eux. Depuis des siècles, les Romains, les Slaves et les tribus germaniques s’y sont installés. C’est pourquoi nous avons invité des personnes de Ljubljana, Trieste et Graz à se rencontrer et à échanger nos expériences.

Le 3 mai 2019, nous aurons l’occasion de célébrer un parcours de relations et d’harmonie et 70 ans de paix. Ensemble, nous pouvons valoriser ce que nous offre la diversité des peuples en Europe.

En célébrant notre « Journée de l’Europe », nous voulons remercier pour tout cela et exprimer notre espérance d’un avenir pacifique.

Manfred et Fini Wieser, groupe d’Ensemble pour l’Europe de Carinthie 

Télécharger ici l’invitation (disponible uniquement en allemand)

KLAGENFURT Europa Einheit In Vielfalt - Flyer_2019 (1.4 MB)
Préparatifs à Padoue

Préparatifs à Padoue

Les participants à la rencontre des Amis d’Ensemble pour l’Europe, en novembre dernier, nous ont partagé l’expérience qu’ils ont vécue et les projets à venir.

En vue du 9 mai, fête de l’Europe, nous avons tous offert notre disponibilité pour organiser ensemble une Veillée de prière. Dès les premiers contacts, nous avons été surpris de trouver un grand intérêt pour le projet : de nouveaux groupes intéressés nous ont été signalés et nous avons pu tisser un éventail de relations.

Nous nous sommes tournés en premier vers l’Église locale pour créer en synergie l’événement du 9 mai. Puis nous sommes allés voir le prêtre responsable du centre universitaire et coordonnateur d’un « Festival biblique », qui aura lieu du 10 au 12 mai. Nous avons trouvé un grand accueil, car leur Festival a pour thème « la ville et la citoyenneté ». L’Europe était déjà un sujet à leur calendrier et nous avons donc proposé d’insérer la Veillée d’Ensemble pour l’Europe dans le programme du Festival.

Il nous a aussi été demandé de faire venir un expert de l’Europe pour parler aux jeunes ; et encore d’ouvrir un concours de photos avec des prix, pour des étudiants de l’école secondaire de Padoue et Province, sur le thème : « Jamais sans l’autre ». Le responsable du Festival nous a demandé d’insérer dans la soirée consacrée à l’Europe une courte vidéo sur l’histoire d’Ensemble pour l’Europe.

Nous avons parlé avec le responsable de la pastorale des migrants, qui nous a ouvert un monde inconnu : dans le diocèse de Padoue, il y a 110 000 immigrés, plus de la moitié sont chrétiens et sont suivis par quelques prêtres originaires de leur pays. Nous nous sommes retrouvés ensuite avec 12 prêtres de la pastorale des migrants : de l’Inde, du Sri Lanka, de Chine et d’Europe de l’Est, qui ont bien accueilli la proposition de la Veillée et de la soirée. Jamais nous n’aurions imaginé parler, dans un modeste presbytère, à une représentation aussi mondiale !

Nous avons fait la connaissance du responsable du Conseil œcuménique des Églises, un prêtre orthodoxe-roumain : participer à un Festival biblique est pour lui source de joie, parce que « c’est la Bible qui nous unit tous ».

Par la suite, nous avons rencontré le Conseil œcuménique presque au complet : les responsables des Églises grecque-orthodoxe, roumaine-orthodoxe, méthodiste et luthérienne. Nous avons décidé avec eux de garder la date du 9 mai pour faire la Veillée, en ouverture du Festival, dans l’église Sainte-Sophie, une très belle église romane de Padoue.

Toutes les personnes contactées font partie de la commission de préparation de la Veillée (désormais internationale et œcuménique), qui se terminera par un temps convivial avec des plats de divers pays.

L’équipe Ensemble pour l’Europe de Padoue

L’Europe, c’est notre affaire

L’Europe, c’est notre affaire

Petits exemples de synergie entre Mouvements et initiatives en faveur de l’Europe

« Ensemble pour » à Dresde

Nous sommes un petit groupe du Mouvement des Focolari à Dresde. Il y a quelques mois, sur la place principale de la ville, nous avons parlé de la fraternité universelle à environ 200 personnes, en présentant la pensée que Chiara Lubich avait exprimée devant 700 maires d’Europe à Innsbruck en 2001. Pour l’organisation, nous étions avec « Pulse of Europe », une initiative ouverte à tous qui a pour but de vivre ensemble pour une Europe unie et démocratique. Cette organisation fait chaque mois un programme pour sensibiliser les personnes, en mettant en relief la paix et toutes les valeurs sur lesquelles l’Europe est fondée. La parenté spirituelle qui nous lie était évidente, par la personne de Chiara qui a diffusé chez tant de personnes les valeurs de la fraternité universelle, notamment en vue du grand projet de l’Europe unie.

Un des responsables des jeunes du diocèse, un jésuite, voyant notre collaboration, nous a encouragés fortement : « Allez de l’avant ! Vous avez la possibilité de donner votre contribution en toute simplicité. Je vous le demande, avancez avec courage, d’autres ont trop peur ! ». Oui, nous sommes peu nombreux, mais nous pouvons et devons prendre la nouvelle route que Dieu nous montre. Nous sommes très heureux d’avoir connu les membres de « Pulse of Europe » et ils savent que nous les soutenons. Nous le disons sincèrement : leur grand défi, c’est aussi notre affaire.

Monika Scheidler, Ilse Fehr

Le Chemin Néo-catéchuménal fête ses 40 ans en Slovénie. Une occasion de faire la fête dans la grande famille des Mouvements.

Début septembre, le Chemin Néo-catéchuménal de Slovaquie a fêté les 40 ans de sa présence dans le pays. Des représentants de divers Mouvements étaient invités à la fête : Couples pour le Christ, le Mouvement Chemin (Pot), le Mouvement des Focolari, le Renouveau Charismatique et la Communauté de l’Emmanuel. Une fête bien préparée avec la messe solennelle célébrée par 5 évêques et des agapes qui ont permis des rapports fraternels et la communion. Les premiers membres du Chemin Néo-catéchuménal venus d’Italie il y a 40 ans pour apporter cet esprit en Slovénie avaient fait le déplacement : un don particulier qui a permis de construire des relations profondes. Nous avons été accueillis très chaleureusement et les Mouvements présents ont été nommés.

Le réseau des divers Mouvements en Slovénie s’est renforcé ces dernières années, grâce à l’entraide réciproque et aussi à l’hospitalité que le Mouvement des Focolari a offert dans son centre Mariapolis de Planina pour 200 Ukrainiens du Chemin Néo-catéchuménal qui se rendaient à Rome et qui ont pu y loger à l’aller et au retour. La semaine prochaine, nous aurons à nouveau la joie d’accueillir 80 Ukrainiens qui se rendent à Rome. Nous sommes à un point stratégique pour ceux qui se rendent en Italie et nous sommes heureux de contribuer à la communion entre Mouvements.

Pavel e Marjana Snoj, Slovénie

Photo: privé

En vue de l’avenir

En vue de l’avenir

En 2019, des élections directes au Parlement européen auront lieu. Deux semaines auparavant, le 9 mai, nous célébrons la « Journée de l’Europe ». Si ensemble nous voulons contribuer à construire une Europe dynamique et prometteuse, nous devons nous mettre en route à temps dans les différents pays et villes.

Il semble qu’Ensemble pour l’ Europe n’ait jamais été aussi actuelle qu’aujourd’hui, à un moment où l’Europe doit relever de nombreux défis. Nous sommes convaincus que Dieu n’a pas suscité ce réseau sans raison.

L’Europe en emploie beaucoup. Elle est sur toutes les lèvres. Mais comment réussirons-nous à nous impliquer en tant que chrétiens dans la formation de cette Europe ? Nous savons que compte tenu des énormes défis, nous avons des possibilités très limitées. Toutefois, des minorités, petites mais créatives et motivées, peuvent faire la différence et contribuer au changement dans un pays et un continent. Par conséquent, il sera important que nous apportions ce que nous avons reçu, notre charisme, plus encore et que nous le laissions s’épanouir : notre vocation à l’unité, notre culture du vivre ensemble est plus importante que jamais.

Le 9 mai – Journée de l’Europe

Lors de la rencontre des Amis d’EpE 2017 à Vienne, la proposition de Jeff Fountain (Pays-Bas) et du groupe italien de donner vie à la « Journée de l’Europe » célébrée le 9 mai a été accueillie avec beaucoup d’intérêt. Certaines choses ont commencé à bouger ici et là cette année.

En vue de 2019, il semble important d’inclure cette date dès à présent dans notre planification annuelle. Il s’agit de nous mettre ensemble en tant que mouvements et communautés sur le terrain et d’explorer les opportunités de cette journée.

Il peut également être utile d’inclure d’autres initiatives qui s’engagent pour un vivre ensemble en Europe. Deux semaines plus tard, les élections européennes auront lieu, de sorte qu’on peut compter avec le vent dans le dos public et des idées de conception appropriées. Le 9 mai 2019 a donc un potentiel significatif accru : il devrait être une journée de joie, de fête, d’engagement et de prière ! Différentes impulsions sont déjà disponibles en ligne> 

L’Europe a besoin de notre prière

Nous voyons notre contribution à l’Europe aussi dans la prière. À la suite de nos initiatives à la veille du 60e anniversaire des « Traités de Rome » le 24 mars 2017, le 24 mars 2017 , il est apparu clairement quel pouvoir transformateur elle peut déployer. Faisons confiance que beaucoup de choses bougeront dans le ciel et sur la terre si nous prions ensemble pour notre continent.

Gerhard Proß, Diego Goller, P. Heinrich Walter

Voir aussi : Faire bouger ma ville >

Foto: ©Ursel Haaf – www.urselhaaf.de

Quelques retours sur la Journée de l’Europe 2018

Quelques retours sur la Journée de l’Europe 2018

Vers le 9 mai, Ensemble pour l’Europe a bougé avec créativité et imagination. Faisons un voyage virtuel dans certains pays de notre continent.

Des nouvelles nous arrivent de Paris (France), où la fête de l’Europe a été organisé le 12 mai, devant la municipalité, en partenariat avec la « maison de l’Europe », Ensemble pour l’Europe et de nombreuses associations et organismes ont formés le « village Européen ». Le tout au cœur de la ville, avec une grande participation de la part des jeunes. Ensemble pour l’Europe a mis en place un stand, qui a été aussi visité par le Maire de Paris, Madame Hidalgo, et par Nathalie Loiseau, Ministère des affaires européenne. Elles se sont intéressées amplement à nos propositions et ils en ont pris toute la documentation.

A Bratislava (Slovaquie), pour pouvoir échanger des idées sur l’Europe unie et être des instruments de dialogue et de compréhension pour les autres, la soirée du 9 mai a été dédié aux jeunes, et le samedi suivant à environ 120 personnes.

A Trente (Italie), le 9 mai, les mouvements « Amis » ont voulu se rencontrer, puis le 21 mai, ils ont élargi l’invitation à d’autres, en proposant de regarder ensemble le DVD de « Monaco 2016 ».

En Belgique, trois mouvements ont profité de cette occasion pour vivre une matinée d’approfondissement ensemble.

A l’Ambrosianeum de Milan (Italie), les Mouvements Animateurs de Ensemble pour l’Europe ont participé à la présentation du court métrage de Robert Schuman « Pour l’Europe ».

A Zagreb (Croatie), une quarantaine de personnes appartenant au: Renouveau charismatique, Schönstatt, Ignigo, le Forum œcuménique, le Mouvement des Focolari, ainsi que des représentants de l’Eglise baptiste et d’une Eglise libre, se sont réunis pour prier pour l’Europe, et pour un moment de réflexion, intitulé « Est-ce juste? », était présente l’actrice américaine Kathleen Ann Thompson. Elle, inspirée par D. Bonhoeffer, des Écritures et de son expérience personnelle, a montré la valeur chrétienne dans les événements douloureux.

Faisant leur l’invitation formulée lors de la dernière réunion de Vienne en novembre pour former des jeunes à l’Europe, les mouvements de Ensemble pour l’Europe  de Slovénie se sont rendus dans un lycée catholique de Ljubljana, attendu par 60 étudiants de l’enseignement supérieure (18 ans), avec leurs professeurs. En deux heures, ils ont présenté les pères fondateurs de l’Europe (Schuman, De Gasperi, Adenauer) et le parcours du réseau Ensemble, avec également des expériences d’engagement personnel, suivies avec un vif intérêt. Une autre initiative du comité slovène a été une lettre au Président de la République, pour présenter Ensemble pour l’Europe et exprimer le désir d’une collaboration pour commémorer le 9 mai. Nous attendons une réponse directe. Cette année, à cette occasion, un grand événement public a eu lieu dans le centre de Ljubljana.

D’Esslingen (Allemagne), ils nous ont partagé de leur initiative qui a également impliqué le maire, Monsieur Jürgen Zieger, qui, dans son discours sur l’Europe, a parlé du développement historique de l’Union européenne et de la situation sur un plan local. Le jumelage entre villes, qui ont eu lieu après les catastrophes de la guerre mondiale, sont apparu comme un signe de paix. L’importance non négligeable de l’Europe pour l’Allemagne, mais aussi particulièrement pour les villes, est venu en relief d’une manière frappante dans les discours des personnes présentes. Ensemble pour l’Europe a souligné avec ces Oui son activité en Europe, en présentant le vidéoclip de l’événement « Monaco 2016 ». La prière pour l’Europe, a été suivie d’un moment convivial : vin français, focaccia italienne ! et surtout de très beau partage. Un participant a commenté: « Une soirée avec des regards vers ‘intérieur, mais aussi prévoyant, et avec une implication personnelle ».

A Rome (Italie), le comité locale de  Ensemble pour l’Europe  célèbre depuis le 9 mai 2013 la commémoration de la déclaration Schuman. Cette année 15 Mouvements, Communautés et Associations ont invité à prier pour notre Continent au cours d’une Messe dans l’Eglise de Saint Marc l’Evangéliste, au Campidoglio. La célébration était présidé, concélébré par les prêtres des différents Mouvements, d’un évêque auxiliaire, Mgr Gianrico Ruzza, qui a souligné les valeurs des racines de l’Europe, comme le Pape l’a déjà fait à plusieurs reprises. La veille, « La civilisation de l’amour », avec NetOne (www.netone.org), a promu au Vatican une conférence de haut niveau sur le désarmement et la protection de l’environnement. (Cela a déjà fait l’objet d’un forum au Congrès à Monaco en 2016 ) « .

Le 9 mai aux Pays-Bas, les trois Eglises d’Utrecht (catholique romaine, vetero catholique et protestante) ont organisé un moment de prière ensemble (Europa Day Vesper) dans la cathédrale d’Utrecht, suivi d’un colloque intitulé: « L’Europe ? : impulsion pour la connexion! » Les Églises se sont senties interpellées, en tant qu’Institutions aussi sociales, à susciter une réflexion sur l’état du continent qui, malgré la réapparition actuelle des différences et de l’autonomie, apporte en soi des semences de paix et de collaboration: Etaient présents des personnes du monde culturel et politique, avec qui les participants ont pu dialoguer, conscients que seule « ensemble » l’Europe à une chance, sans oublier l’engagement personnel de travailler ensemble.

Certainement beaucoup d’autres initiatives existent dans le monde, que nous ne savons pas !

Ada Guazzo

Slovénie : dialogue dynamique entre les Mouvements

Slovénie : dialogue dynamique entre les Mouvements

Le 1er février a été pour nous tous une journée importante. Pour la première fois, nous, représentants de plusieurs Mouvements, sommes allés présenter Ensemble pour l’Europe au Parlement slovène, au siège du parti chrétien démocrate.

Jozef Horvat, président du comité pour les affaires étrangères, et ses collaborateurs nous ont accueillis chaleureusement. Le hongrois Pal Toth, professeur en communication et expert des relations Est-Ouest, a évoqué les tensions entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest et indiqué comment Ensemble pour l’Europe peut apporter sa contribution pour aider à résoudre ces problèmes. Le président a ensuite demandé à chacun d’entre nous – y compris l’ancien ministre de la culture, présent avec nous – de partager nos idées. Avec ses collaborateurs, il nous a remercié de tout cœur de notre visite, appréciant notre contribution et nos idées. Ils vont proposer au Parlement slovène de supprimer un des deux jours fériés de la fête du 1er mai et de faire officiellement du 9 mai un jour férié, pour la journée de l’Europe.

Le soir même, nous nous sommes retrouvés, les représentants des divers Mouvements, avec Mgr Stanislav Zore, archevêque de Ljubljana, et Pal Toth. Nous avons fait le point sur la rencontre des Amis de Ensemble pour l’Europe à Vienne en novembre dernier. La prière œcuménique à la cathédrale Saint-Étienne nous particulièrement interpelés et nous a tous encouragés à faire des avancées concrètes pour la réconciliation en Slovénie. Pal Toth a présenté son intervention « Culture de la rencontre et du dialogue entre l’Est et l’Ouest en Europe ». Puis le professeur Igor Bahovec a confirmé l’importance de trouver des espaces de dialogue et de rencontre et de redécouvrir les racines de l’Europe chez nos fondateurs. Les Mouvements, avec tous les hommes de bonne volonté, peuvent apporter des réponses concrètes pour l’Europe de l’Esprit.

Nous avons présenté les cinq pas concrets décidés pour les prochaines années et ils ont trouvé un large écho. Nous qui faisons partie de divers Mouvements et Communautés, nous avons une « deuxième vocation », celle de travailler non seulement pour notre Mouvement, mais d’entreprendre un chemin commun. Mgr Zore nous a encouragés à faire des rencontres avec cet objectif, parce que seule la communauté peut porter du fruit. Ce n’est qu’ensemble que nous pouvons être témoins du christianisme, selon le testament de Jésus : « Que tous soient un » (Jn 17,21).

Tout naturellement, nous avons renouvelé solennellement le Pacte d’amour réciproque. La soirée s’est poursuivie avec questions, réponses et propositions. Nous avons aussi été interviewés par la radio. Dans un dialogue fraternel, nous avons renforcé nos relations et nos décisions. Une flamme d’enthousiasme s’est allumée, selon l’expression d’un participant. Jésus au milieu de nous a guidé nos pas vers une communion toujours plus pleine en vue d’une collaboration fructueuse pour l’Europe.

Pavel et Marjiana Snoj

Une culture de la vie ensemble émerge

Une culture de la vie ensemble émerge

Samedi 9 décembre 2017, Maison du YMCA à Würzburg : environ 100 personnes d’une cinquantaine d’initiatives, de communautés et de mouvements actifs en Allemagne, qui sont liés à Ensemble pour l’Europe, se réunissent pour leur rencontre nationale.

« Ensemble – de quelle autre manière ? » C’est ainsi que je peux intituler ce que nous avons vécu ce jour à Würzburg. Tant de chemin commun, sur lequel il a été éclairé encore et toujours ce qui nous unit et quelle puissance une vie réconcilié ! Voici une « culture de la vie ensemble dont j’espère sincèrement qu’elle va gagner en importance dans nos communautés, dans notre pays, mais aussi dans toute l’Europe », résume Sœur Nicole Grochowina de la Fraternité du Christ de Selbitz, son impression de cette journée. Et elle poursuit : « C’est pourquoi je tiens à ce que nous continuions à nous visiter et à traverser les frontières, que nous trouvons des amis nouveaux en Orient et Occident et que nous continuons à former la vie ensemble à travers l’Europe – et que nous acceptons ce don aussi pour nous ».

Les sujets de la journée

Au-delà d’un regard rétrospectif sur les expériences de la vie ensemble, cette année, 18 ans après sa fondation, la question de l’avenir du réseau œcuménique a été au centre d’une réflexion commune.

« L’unité du peuple de Dieu, en particulier la question, comment l’Europe de l’Est et de l’Ouest peuvent s’approcher de plus en plus, est un défi pour le chemin de la vie ensemble dans l’avenir », a informé Gerhard Proß sur la Rencontre des Amis, qui s’est passé récemment à Vienne.

Ensemble – expériences

De nombreux participants ont spontanément raconté leurs expériences positives de l’année de commémoration de la Réforme. La « Prière pour l’Europe » à l’occasion des 60 ans des Traités de Rome et la cérémonie de réconciliation de l’Église protestante et catholique à Hildesheim ont également été de bonnes expériences. Roswitha Fürg du Mouvement des Focolari de Solingen, est « impressionnée par l’ouverture et la profondeur de la vie ensemble qui s’est développée au fil des années. Les rapports spontanés des participants ont montré comment, dans de nombreux endroits, Dieu conduit des gens de différentes dénominations et communautés à travailler pour l’unité » .

Fruits du vivre ensemble après 18 ans

En se servant de l’image d’un arbre en croissance et en faisant un pas de plus, Sœur M. Vernita Weiß du Mouvement Schoenstatt, a guidé le regard commun sur les fruits de Ensemble pour l’Europe après 18 ans. Elle a décrit les racines profondes à partir desquelles un arbre d’unité fertile pour l’Europe a grandi et se développé.

L’Europe dans le défi – une culture du vivre ensemble

Concernant une Europe confrontée à une multitude de défis d’un point de vue politique, Gerhard Proß voit la tâche de Ensemble pour l’Europe d’abord dans le vivre ensemble et surtout dans l’engagement à prier pour l’Europe. Cependant, il faut aussi la distinction des esprits. « A une époque où les anciens esprits, qui ont déjà conduit l’Europe au désastre plusieurs fois, apparaissent à nouveau, nous disons notre non aux nationalismes et notre oui d’autant plus clair à l’évangile, à la réconciliation et à l’amour (…) Oui à une culture de la relation et des alliances – non à toute simplification et à des solutions plates ». (Voir aussi article à Rome, 60ème anniversaire du Traité de Rome, 24.3.2017.   

Des pas sur le chemin vers l’avenir

En ce qui concerne les prochains pas, les participants étaient d’accord avec les propositions qui avaient été formulées lors de la Rencontre des Amis annuelle à Vienne. Particulièrement accueilli était entre autres des rencontres avec des partenaires en Europe centrale et orientale ainsi que l’idée de célébrer le 9 mai (déjà Journée de l’Europe) 2018 et 2019 comme une « Journée de l’Ensemble pour l’Europe » dans les villes et les régions.

« Nous avons expérimenté une atmosphère distincte d’appréciation et de respect mutuels, mais aussi d’honnêteté », décrit son impression le couple Elisabeth et Hans-Georg Hagmann, Mouvement Schoenstatt. Johannes Golling, Président de l’Association Julius-Schniewind-Haus, résume ainsi son expérience de la journée : « Se rencontrer et visiter les uns les autres, se faire des amis, s’écouter réciproquement et s’ouvrir à ce qui est sacré pour l’autre, a développé dans le passé une dynamique qui s’est montrée encore par une multitude d’exemples pendant cette journée ».

Voir aussi le rapport détaillé sur la page d’accueil allemande> 

Texte et photos: Heinrich Brehm

 

Juntos por México

Juntos por México

Le réseau ENSEMBLE traverse l’océan

Le nom en dit long : Ensemble pour le Mexique, mais il ne dit pas tout. Peut-être n’arrivera-t-on pas à comprendre tout ce que signifie cette « Union Nationale des Mouvements Catholiques » du Mexique, mais il est possible d’en faire l’expérience. En témoigne la deuxième rencontre nationale de Juntos por México (JXM), qui s’est déroulée à Querétaro, du 6 au 8 octobre 2017. Plus de 60 Mouvements d’Église, associations de laïcs et institutions catholiques y ont participé, avec des représentants des conseils des laïcs de plus de 90 diocèses du Mexique (presque la totalité), soit environ 4 700 personnes, jeunes et adultes « Ensemble pour… ». Pour un Mexique fraternel, pour une société éclairée, assainie, renouvelée par les valeurs de l’Évangile, de l’Amour. Un espace de dialogue, de communion, d’évangélisation à l’intérieur de l’Église, pour « sortir ensemble » et collaborer à la construction d’une société nouvelle.

Voici ce que dit le Manifeste final, lu à la fin de l’événement et ratifié par les signatures des participants (sur une banderole de toile de 20 mètres de long) : « Nous voulons être des personnes qui aspirent à être les semences d’un peuple nouveau, là où elles vivent et avec tous ceux qu’elles rencontrent, poussées par Celui qui nous invite à servir et à travailler dans l’amour du prochain, pour un Mexique plus solidaire dans ses valeurs civiles, plus uni dans ses différences culturelles, un pays résolument en faveur de la personne ».

La vie et les paroles de nombreuses personnes le confirment, comme l’ont souligné les responsables nationaux de JXM, Carlos Valle et Esther Pérez, lors de la première conférence de presse concernant l’événement. Il y a été mis en avant l’importance de la communion, de l’unité, le besoin de réflexion et le rôle de la femme. Tous – y compris Mgr Faustino Armendáriz, évêque du diocèse de Querétaro – ont mis en lumière le rôle des laïcs dans l’action civile en faveur de la famille et de la justice sociale.

La famille a aussi été le thème du message fort que le pape François a envoyé pour la rencontre, soutenant et encourageant le travail en faveur de la famille, de la promotion de l’unité et de la vie, avec le souhait « qu’il porte abondamment des fruits, en sorte que la société mexicaine devienne une authentique famille où personne ne se sente exclu, et que chacun puisse expérimenter dans sa propre vie la tendresse et la proximité de Dieu ».

Fête, chants, réflexions, ateliers : un programme varié tout orienté à trouver des réponses et ouvrir un chemin vers la concrétisation du slogan : « Laïcs : il est temps de sortir ensemble pour renouveler le monde ! ».

Le tremblement de terre qui a frappé le pays les 7 et 19 septembre a laissé son empreinte, la solidarité aussi, qui s’est mise en place spontanément, forte et efficace, dans les villes les plus touchées. Une solidarité qui a révélé le vrai visage du peuple mexicain. Ces jours-ci un appel a été lancé pour que ce « vrai visage » ne se montre pas que lors des catastrophes, mais aussi dans la vie de la société au quotidien.

Les douze workshops constituaient un éventail des domaines importants de la réalité sociale : économie, politique, éducation, émigration, corruption sociale et culture de la légalité, communication, écologie, volontariat social, jeunes, famille, tissu social, reconstruire la paix, doctrine sociale de l’Église.

Pour avancer concrètement un réseau de volontariat a été lancé qui se propose d’articuler et de mettre en relation les programmes de volontariat social à l’initiative des mouvements déjà en cours. Les domaines de réalisation de ces programmes étant variés, le réseau aura la tâche d’ouvrir des espaces de collaboration réciproque, en développant la possibilité de participation et d’incidence dans la société mexicaine.

Raffaele Massolin

 

 

La cathédrale de Vienne au cœur de l’Europe

La cathédrale de Vienne au cœur de l’Europe

Une prière œcuménique intense : la cathédrale de Vienne, Saint-Étienne, le 9 novembre 2017, était au cœur de l’Europe.

Visible, attirante, européenne – c’est ainsi que la « prière œcuménique pour l’Europe » a été présentée ce soir à la cathédrale Saint-Étienne de Vienne.

Ils étaient au cœur de la capitale autrichienne, à la veille de leur congrès annuel, appartenant au réseau œcuménique Ensemble pour l’Europe, et venant de nombreux pays du continent, du Portugal à la Russie, de l’Angleterre à la Grèce. Leur objectif: l’unité et la réconciliation entre différentes confessions et cultures, ainsi que la solidarité et l’intégration en Europe.

Avec le cardinal Christoph Schönborn, dirigé par un groupe œcuménique d’autorité ecclésiastique, des centaines de personnes se sont rassemblées, et de manière significative sous la croix de Lettner (Lettnerkreuz): le mémorial aux victimes des deux guerres mondiales. « On n’attend pas de nous aujourd’hui que nous dominions, mais on attend que nous servions », a souligné le Cardinal dans son discours. Dans une forte cohésion, la prière solennelle résonne pour  un ensemble de cultures, de générations et pour la paix.

« La prière était un signe d’espoir multilingue, visible et européenne », a déclaré l’un des participants de la soirée. « Cela nous donne du courage pour l’avenir ».

Vidéo Prière œcuménique Vienne (allemand)>

Au cours de la réception qui a suivi la célébration, Thomas Hennefeld, directeur de l’Église Évangélique réformée d’Autriche et président du Conseil œcuménique des Églises en Autriche et Jörg Wojahn, responsable de la Commission Européenne en Autriche, ont souligné les valeurs chrétiennes comme la base d’une Europe unie. « Nous avons besoin de tout le monde », a déclaré le représentant de l’UE de manière décisive.

Après le 9 novembre, 1938 (Kristallnacht), le 9 novembre, 1989 (chute du mur de Berlin) le 9 Novembre, 2017, jour de prière pour l’unité chrétienne, ne pourrait-il pas être une étape importante sur le chemin d’Ensemble et un signe pour  l’Europe?

Beatriz Lauenroth;  Photo: Annemarie Baumgarten

Autriche : prière pour la Carinthie au Parlement de Région

Autriche : prière pour la Carinthie au Parlement de Région

Vendredi 27 janvier 2017, la Salle Verte du Parlement de Carinthie a accueilli un événement inaccoutumé : une prière pour la Région

L’initiative revient au groupe Ensemble pour l’Europe, qui s’efforce de soutenir une Europe chrétienne. Des hommes et des femmes de différentes Églises chrétiennes, de divers milieux sociaux et politiques, du monde de l’art et de la culture, se sont réunis pour prier ensemble. Le temps de prière a été accompagné musicalement par le couple Outi&Lee.

« Nous espérons un effet positif pour cette maison », a dit le président du Parlement, Reinhart Roth, en remerciant les organisateurs. La conseillère municipale Ruth Feistritzer, qui représentait le maire, a aussi participé à la rencontre.

Le réseau Ensemble pour l’Europe est composé de plus de 300 Mouvements, Communautés et œuvres missionnaires chrétiennes de toute l’Europe. « Nous recherchons ce qui unit, entre les chrétiens et dans la société. Nous disons oui à la vie, à la famille, à la création, à une économie équitable, à la solidarité, à la paix et à la responsabilité », tel est le témoignage donné par Manfred et Fini Wieser, les coordinateurs du groupe de Carinthie.