Journée de l’Europe 2019 Strasbourg

Journée de l’Europe 2019 Strasbourg

Ensemble pour l’Europe  – 9 et 10 mai, 2019

9 Mai, foyer de l’étudiant – Conférence et table ronde

La soirée du 9 mai a eu lieu au FEC, foyer de l’étudiant catholique de Strasbourg, lieu symbolique, comme nous l’a rappelé le conférencier ému, parce que souvent fréquenté par Robert Schumann lors de ses séjours à Strasbourg.

Ensemble avec L’ACI, Terre Solidaire, DECERE, Pax Christi et le Focolare nous avons préparé cette soirée-débat. Environ 100 personnes ont écouté avec beaucoup d’intérêt l’exposé de François Brunagel, ancien chef du protocole du Parlement Européen qui a parlé de manière très claire de l’Europe, faisant entrevoir combien ses débuts avaient été au-delà des talents des fondateurs une sorte de ‘miracle’. Il disait qu’un nouveau souffle sera nécessaire pour faire aller de l’avant l’Europe. Il a nommé ses caractéristiques les plus importantes : la paix, la prospérité économique, le respect des droits de l’homme. Deux témoignages ont suivi, un jeune qui a bénéficié du programme Erasmus et une réfugiée du Cameroun avec des expériences positives et négatives illustrant bien les avantages et les limites de l’Europe. La discussion qui a suivi a surtout permis à clarifier ce qu’est l’Europe, ce qu’elle peut réaliser et ce qui n’est pas de sa compétence. La discussion était animée par la directrice de la RCF Alsace, et aurait pu continuer pendant des heures.

10 Mai, Temple Neuf –  Prière œcuménique 

Le vendredi 10 mai, près de 200 personnes sont venues au Temple Neuf, église protestante du centre de Strasbourg. Elles désiraient marquer par un temps de prière leur engagement pour l’Europe.

La prière a suivi le déroulement du service œcuménique hebdomadaire, enrichie d’intentions pour l’Europe, deux commentaires sur la Béatitude de l’amour aux ennemis Cette béatitude a en effet été déterminante lors de la formation de l’Europe après la deuxième Guerre mondiale et a permis 70 ans de paix. Elle continue à être pertinente aujourd’hui si nous voulons une Europe chrétienne.

Un moment fort a été celui des intentions. Chacun a reçu une étoile dorée sur laquelle par groupes de 2-3 personnes ils pouvaient écrire une intention ou un désir pour l’Europe. Puis ils ont porté leur étoile sur la nappe bleue qui couvrait l’autel formant ainsi un drapeau européen qui ressemblait plutôt à un ciel étoilé. La bénédiction était prononcée en 7 langues par des personnes de différents pays, y compris la Chypre, la Pologne, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’alsacien et l’anglais.

Tous ont été invités à une petite réception où on servait des fromages et des vins des pays européens, piqués par de jolis drapeaux de leur pays d’origine. Le succès de la soirée était évident puisque très vite il n’y avait plus rien à grignoter. Les représentants des mouvements et services d’église étaient très contents de travailler ensemble, de s’être mieux connus et d’avoir acquis visibilité ensemble. Le processus dynamique qui a été mis en marche lors de ces évènements continuera très certainement.

L’équipe d’Ensemble pour l’Europe à Strasbourg

 ©Photo: FEC_Michel Batt / Temple Neuf_Olivier Benoît

 

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply