Prix Fondation S. Ulrich

Prix Fondation S. Ulrich

“Ils construisent des ponts en Europe avec des pas de réconciliation et en tressant des amitiés au-delà des frontières. Il en est né un courant d’espérance inspiré à l’Évangile…”

Voilà la motivation du Prix Européen S. Ulrich, reçu par la Comité d’Orientation d’Ensemble pour l’Europe le 3 mai à Dillingen, une ville historique de la Bavière (Alle-magne). Lors de la lecture, un fleuve d’applaudissements récom-pense la culture de la communion.

Le prix est remis à sept membres du Comité, certains de la ‘première heure’ étaient eux aussi présents, face à un public de 600 personnes.

Sur le parvis, les lauréats et les représentants de 50 Mouvements et Communautés sont accueillis par les autorités civiles et religieuses: le maire Kunz, l’évêque catholique Zdarsa de Augsbourg et l’évêque régional évangélique Grabow. Un groupe musical de jeunes souhaite la bienvenue, et chants et musique de haute qualité accompagnent la cérémonie.
Pour la première fois, la remise du prix a lieu dans la Basilique pendant une liturgie œcuménique.

C’est la dixième édition ; parmi les lauréats précédents : Lec Walesa, Helmuth Kohl, Andrea Riccardi et d’autres noms de haut rang.

En présence de personnalités de la politique, économie, culture et vie publique de la région, la laudatio est tenue par le brésilien card. João Braz de Aviz, préfet de la Congré-gation pour les Instituts de la vie consacrée, venu de Rome : «Je constate avec gratitude le témoignage œcuménique du chemin de Ensemble pour l’Europe. En lui s’ouvrent des lieux de plus en plus nouveaux dans lesquels il est possible de se rencontrer fraternellement en engendrant l’amour réciproque ente les Églises et en apprenant ainsi de nouvelles approches à ce qui nous sépare encore».

Le président de la Fondation, Landrat Leo Schrell: «La variété impressionnante des mouvements concernés prouve que l’intuition de Ensemble pour l’Europe est soutenu par des personnes d’Églises et de provenances variées qui ont un seul objectif : contribuer à l’unité européenne”. Selon Schrell ce chemin «est capable d’indiquer une voie vers le futur».

Gerhard Pross remercie au nom du Comité d’Orientation, et affirme: «Dans les mouvements chrétiens, l’unité européenne et l’unité spirituelle sont vivantes : cette unité pourrait être un modèle pour la maison européenne comme pour l’unique Église du Christ». Il précise que les dix mille Euros du Prix seront destinés à des jeunes et à des Mouvements des Pays de l’Est, en chemin pour l’Ensemble.

Et la gratitude envers les pion-niers de l’Ensemble pour l’Europe, tout particulièrement envers Chiara Lubich et Helmut Nicklas, ne manque pas.

Voir aussi: Galerie de photos et téléchargements en allemand

Après la photo de groupe sur les marches de la ‘Maison de la ville’, l’événement se termine par les signatures dans le livre d’or et un vin d’honneur soigné et cordial. Des interviews faites à journaux, radio et Tv régionaux informent les médias. Des titres variés soulignent l’engagement de sauvegarder et de promouvoir le trésor de l’héritage chrétien en Europe, comme S. Ulrich l’exprima. Le 2 mai, dans le Centre Œcuménique d’Ottmaring, le Comité d’Orientation s’est rencontré en vue des prochains rendez-vous. L’objectif a été fixé sur 2016 afin de réaliser un congrès suivi d’une ma-nifestation, dans une ville de l’Allemagne entre avril et juin 2016 (date à définir). Cet événement est important en vue de 2017, année où a lieu le cinqcentième anniversaire de la Réforme en Allemagne.

Des propositions et initiatives, accueillies avec attention, sont arrivées de villes variées. Un climat de collaboration et de joie a permis de faire démarrer, à l’unanimité, les préparatifs.

Gabri Fallacara e Severin Schmid

Print Friendly, PDF & Email

Leave a Reply