Author Archives: Koni Brand

Sur la polarisation et la diversité réconciliée

Sur la polarisation et la diversité réconciliée

« Nous considérons la polarisation de notre société comme l’un des plus grands défis auxquels l’Europe et le monde sont confrontés », explique l’équipe qui prépare la rencontre internationale des « Amis » d’Ensemble pour l’Europe, prévue le samedi 6 novembre 2021.

« Ce jour-là, les causes seront abordées et des solutions seront recherchées », rapporte l’équipe.  Il n’est donc pas étonnant que la réunion de cette année soit intitulée : « Polarisation – Réconciliation – Diversité réconciliée ».

La question sera analysée et approfondie par des contributions de différentes perspectives.

Un point de vue extra-européen sera offert par Margaret Karram, la nouvelle Présidente du mouvement des Focolari. Née à Haïfa (Israël), sa vie a été marquée dès le départ par le dialogue dans un contexte de diversité religieuse et culturelle ; en 2013, elle a reçu le Prix du Mont Sion pour la réconciliation.

Un autre rapport de base sera prononcé par Gerhard Pross, YMCA Esslingen (Allemagne).

Les comités nationaux de certaines nations européennes rendront compte de leur engagement au niveau local.

Cependant, il est tout aussi important que les participants à la Conférence apportent leurs expériences et leurs idées lors des sessions de groupe. Ensemble, on découvre toujours une lumière particulière dans la recherche de nouvelles voies – cette fois-ci « pour passer de la polarisation à une diversité réconciliée dans toute l’Europe ».

En raison de la pandémie, la réunion se déroulera sous une forme hybride. Un petit groupe se réunira à Castel Gandolfo (Rome) et y accueillera les autres participants via Zoom.

Cornelia K. Brand

Photo: Pixabay / Canva

 

 

Regarder « la partition » d’en Haut

« La partition est écrite au ciel ; écoutons ensemble l’Esprit Saint et faisons ce qu’il nous dit ». C’est ce que Chiara Lubich a souligné au début d’Ensemble pour l’Europe (EpE). Un programme auquel les initiateurs d’EpE se sont consacrés sans réserve. Après Chiara (1920-2008) et Helmut Nicklas (1939-2007), Sœur Anna Maria aus der Wiesche (1952-2020) et l’année dernière le Père Michael Marmann (1937-2019) sont récemment arrivés à destination.

C’étaient des personnes si profondément enracinées dans leur Église et leur Communauté qu’elles pouvaient en toute confiance se laisser guider par l’Esprit dans l’immensité d’EpE. C’est à leur témoignage courageux, à leur confiance et à leur sagesse qu’EpE doit son existence et sa réalisation.

Sœur ANNA MARIA AUS DER WIESCHE, Communauté Christusbruderschaft Selbitz  – une femme qui, dans sa douceur, était rebelle, déterminée et prophétiquement douée [1]

Gerhard Pross, du Comité d’Orientation d’EpE, écrit :

Le 31 août 2020, Sœur Anna-Maria nous a quittés. Plein de gratitude, je pense aux 20 années pendant lesquelles elle a contribué à façonner EpE. Avec Thomas Römer et moi-même, elle a animé la « Rencontre de responsables évangéliques  » en Allemagne en 2000, où Chiara Lubich et l’Évêque Ulrich Wilckens ont ouvert la voie au grand événement de réconciliation entre les confessions lors de cette rencontre. Outre sa naissance le 31.10.1999 à Ottmaring, ce fut une heure fondamentale pour EpE et sa mission d’unité. Dès le début, Sœur Anna-Maria a été impliquée dans le Comité d’Orientation d’EpE, modérant conjointement les grands Congrès de Stuttgart en 2004 et 2007, ainsi que le moment de la réconciliation entre les Eglises lors de l’événement de Munich en 2016.

Sœur Anna-Maria avait un talent inné pour le leadership. La clarté et la capacité d’intégration faisaient autant partie d’elle qu’une vision spirituelle précise. Un de ses dons était l’amour des personnes, avec la proximité qu’elle ressentait pour l’individu et en même temps avec la vision d’ensemble. Son don à Dieu, son amour pour l’Église et sa vie pour l’unité ont façonné ses pensées et ses actions. Avec une grande attention, elle observait les signes des temps et était toujours prête à écouter ce qui était important en ce temps-là. Son oui à la vie, sa joie et son rire étaient contagieux.  Sœur Anna-Maria laisse un grand vide. Nous la garderons dans nos cœurs avec gratitude pour ce que nous avons reçu à travers elle.

P. MICHAEL MARMANN – homme de communion, fort et libre  [2]

« Nous pensons que ce processus en cours en Europe est un clair signe des temps. Et les signes des temps sont les voix de Dieu. Le christianisme ne peut pas être seulement une superstructure religieuse, mais il doit prendre la personne dans sa globalité », déclarait le père Marman à la veille de la première manifestation d’EpE à Stuttgart en 2004.

En 1991, il est élu Supérieur Général des Pères de Schoenstatt et est en même temps Président du Présidium Général du Mouvement. À ce titre, il était également un pionnier dans l’ouverture à l’œcuménisme et à la communion entre les Mouvements des différentes Églises. « Il y avait en lui une ouverture naturelle pour une plus grande communion entre les Mouvements spirituels, en particulier dans le réseau « Ensemble pour l’Europe » (…) dans la ferme conviction que l’unité des Eglises et leur réveil est une condition décisive pour un nouveau lien de vie entre le monde autonome et fragmenté et son origine infinie ». [3]

P. Heinrich Walter, a vu en lui une attention et une sympathie “prophétique“, « j’entends “prophétique” comme réponse à un défi d’aujourd’hui qui va au-delà des attentes, réalise des synergies et met en route des processus inattendus »[4]Ce fut également le cas après la veillée de Pentecôte avec Jean-Paul II sur la place Saint-Pierre en 1998, lorsque le Père Michael s’est immédiatement mis d’accord avec Chiara Lubich, Andrea Riccardi, Salvatore Martinez et Frances Ruppert (Cursillos) pour former le premier noyau de la communion souhaitée par le Pape entre les nouveaux Mouvements et Communautés. Déjà l’année suivante, le cercle s’élargissait avec les membres des Communautés de l’Église Évangélique Luthérienne : c’était la naissance de « Ensemble pour… » !

Afin de transmettre aux membres des Mouvements la forte expérience que leurs dirigeants respectifs avaient faite entre eux, une réunion s’est tenue à Munich en 2001. Devant environ 5000 personnes, Chiara a proposé de sceller un pacte d’amour réciproque. Les premiers à être d’accord furent Helmut Nicklas et le père Michael Marmann. Ce « pacte » est devenu la base de tout ce qui s’est développé depuis lors dans l’engagement commun. Merci, Père Michael !

Pour plus d’informations, voir le vidéo-story >>

Compilé par Cornelia Karola Brand, Secrétariat international d’EpE

[1] De la lettre de condoléances d’Herbert Lauenroth, Ottmaring
[2] cfr. Ekklesia, n.4 (2019/3), S.51-53
[3] Nécrologie de P. Theo Breitinger, Provincial des Pères de Schoenstatt, février 2019.
[4] cfr. Ekklesia, n.4 (2019/3), S.51-53

Slovénie : Nouvelles avancées d’Ensemble pour l’Europe

Comme chaque année, après la rencontre internationale des « Amis d’Ensemble pour l’Europe » qui a eu lieu cette année en Italie à Castel Gandolfo, nous nous sommes retrouvés dans notre pays avec les responsables d’autres Mouvements et Communautés.

Nous étions 24 personnes, représentant 8 Mouvements : le Renouveau charismatique, le Mouvement Chemin (pot), les Laboratoires de prière et vie, la Communauté de l’Emmanuel, Couples pour le Christ, Communautés de vie chrétienne, Prière et Parole et le Mouvement des Focolari. Pour la première fois, deux évêques étaient présents : Mgr Stanislas Zore, OFM, archevêque de Ljubljana, et Geza Filo, évêque luthérien de Slovénie.

Après l’accueil, la prière et les présentations, nous avons illustré 17 années du chemin parcouru avec Ensemble pour l’Europe. La vidéo avec les interventions sur la réconciliation des responsables des Églises présents à Munich le 2 juillet 2016 a été une immense richesse. Elle a créé une atmosphère particulière de joie, de paix, de spontanéité et de communion, qui a grandi au cours de la rencontre et a conquis tous les participants.

L’évêque luthérien nous a parlé avec enthousiasme de la rencontre œcuménique de Lund (Suède), le 31 octobre 2016, à laquelle il a participé. Le 6 novembre, une rencontre similaire a eu lieu à Murska Sobota, en Slovénie, où vit la communauté évangélique. Presque tous les évêques catholiques de Slovénie étaient présents, ce qui a donné une grande joie à l’évêque luthérien et à toute la communauté luthérienne.

L’évêque Geza Filo nous a remerciés à plusieurs reprises et Mgr Zore a ajouté que ces rencontres (Munich, Lund…) sont des moments forts et doivent devenir notre vie quotidienne.

Dans un tel climat, nous avons pu les mettre au courant de notre récente rencontre à Castel Gandolfo et leur présenter nos propositions pour l’avenir :

  • Une veillée de prière le 24 mars 2017, pour le 60e anniversaire des Traités de Rome, début de l’intégration européenne ;
  • Travailler ensemble à la réconciliation du peuple slovène, qui porte encore le lourd poids du passé (après la deuxième guerre mondiale, 200 000 personnes ont été tuées sans procès en Slovénie, plus que dans toute l’Europe) ;
  • En outre, tous les Mouvements ensemble, nous avons décidé de travailler pour la famille, à la grande joie des deux évêques.

Après avoir lu le message de salutation reçu du Secrétariat international, nous avons offert à chaque participant les « 7 OUI » et renouvelé solennellement le Pacte d’amour réciproque.

Pavel et Marjana Snoj

Courage, Europe !

Rencontre des Amis d’Ensemble pour l’Europe: 129 participants de 13 pays d’Europe se sont réunis du 10 au 12 novembre 2016, au Centre international de formation du Mouvement des Focolari, à Castel Gandolfo près de Rome. Huit langues et quatre traductions simultanées : les représentants de 39 Communautés et Mouvements chrétiens ont vécu « un petit miracle de Pentecôte », comme l’a remarqué l’un d’eux.

Tous les congressistes – responsables ou représentants de chaque Mouvement – ont manifesté à nouveau leur gratitude et leur joie à propos de l’événement de Munich en juin-juillet dernier. Et nous en sommes tous convaincus : si à cette même rencontre, il y a tout juste un an, en Hollande, nous avons appris la nouvelle des attentats de Paris, si avant Munich a été voté le Brexit, et avec, ces jours-ci, le défi posé par le résultat des élections aux États-Unis, Ensemble pour l’Europe est plus que jamais nécessaire !

Aujourd’hui, la question pressante est : quel est le chemin d’Ensemble pour l’Europe pour l’avenir ? Quelles avancées concrètes à réaliser par chaque Mouvement ou Communauté, par les nations et par Ensemble pour l’Europe ?

Suggestions et propositions en réponse ont été une des caractéristiques de la rencontre. Discours, colloques, échanges personnels, travaux de groupes… ont permis de développer des idées pour 2017. Parmi toutes, en voici deux :

  • Le 25 mars 2017 marquera les 60 ans de la signature des Traités de Rome, considérée comme un des moments historiques les plus significatifs du processus d’intégration européenne. Des personnalités politiques importantes se rencontreront à Rome au Capitole. Ensemble pour l’Europe se rendra présente par une veillée de prière la veille au soir, et par la présentation au préalable à ces personnalités d’un document sur notre idée de l’Europe. Nous souhaitons que de semblables veillées aient lieu dans les villes où Ensemble pour l’Europe est présente.
  • Le désir a été manifesté de « créer des lieux de rencontre ». En 2017, nous voulons faire grandir la communion entre les Mouvements au niveau local et proposer à nouveau un « programme pour les villes ».

Quelques échos au cours de la rencontre et après :

Elke Pechmann (Offensive Junger Christen OJC eV.) : « Ensemble pour l’Europe n’est pas un luxe, ce n’est pas quelque chose en plus, c’est un investissement notable dans le présent et pour l’avenir de l’Europe ».

Larisa Musina (Trasfiguration Fellowship of Minor Orthodox Brotherhoods, St. Philaret, Moscou) : « Pour être de vrais amis, il faut bien se connaître. Nous allons élargir le dialogue entre les pays de l’Est et ceux de l’Ouest. Nous aussi, Russes, avec d’autres pays d’Europe de l’Est, nous pouvons apporter beaucoup à l’Ouest ».

Pavel Snoj (Mouvement des Focolari, Slovénie) : « A notre retour dans notre pays, nous mettrons au courant de cette rencontre tous les autres Mouvements en Slovénie. Nous inviterons aussi deux évêques (un catholique et un luthérien) pour qu’ils sachent eux aussi que les laïcs et les Églises en Europe s’organisent ensemble en vue d’un avenir meilleur pour le continent ».

Selomi Zürcher (JAHU Suisse)  se faisant porte-parole des jeunes, de son groupe de travail dit : « Nous sentons nôtre l’avenir de l’Europe. Nous savons apprécier l’expérience et la sagesse des adultes et nous leur demandons d’avoir confiance en nous et de bien vouloir apprendre aussi de nous. Ainsi l’Europe de nos pères pourra devenir aussi l’Europe des fils ».

Constanze Wolf (Mouvement des Focolari, Allemagne) : « Je voudrais vraiment transmettre à d’autres jeunes mon enthousiasme pour Ensemble pour l’Europe. J’ai commencé à en parler en paroisse et au travail et j’espère que nous serons plus nombreux l’an prochain, à Vienne, où est prévue la prochaine rencontre des Amis ’EPE ».

Une chose est certaine : l’expérience de réconciliation et d’amitié des membres d’Ensemble pour l’Europe est plus que jamais nécessaire, pour pouvoir découvrir – comme l’a dit Chiara Lubich – « la partition écrite au ciel ».

La prochaine rencontre des Amis d’Ensemble pour l’Europe aura lieu du 9 au 11 novembre 2017, à Vienne (Autriche).

Beatriz Lauenroth

Après le Brexit : Ensemble pour l’Europe devient un signe prophétique

Après les nouvelles de vendredi matin, au lendemain du « Brexit », les responsables du Comité d’Orientation d’Ensemble pour l’Europe s’expriment à l’unisson : le Congrès européen qui aura lieu les 30 juin et 1er juillet, et la Manifestation du 2 juillet sur la Karlsplatz, dans le centre de Munich, acquièrent dans ce contexte un nouveau relief, une signification plus ample.

Le père Heinrich Walter, du mouvement Schönstatt se montre à la fois bouleversé et déterminé : « Dorénavant, Ensemble pour l’Europe devient encore davantage un signe d’espérance contre toute espérance. L’origine chrétienne est déterminante en ce qui concerne l’identité. Sur le fond historique de cette semaine, Dieu lui-même fait d’Ensemble pour l’Europe un signe prophétique. »

Gerhard Pross, de l’YMCA d’Esslingen, et porte-parole de l’initiative en Allemagne : « Désormais, il est d’autant plus important que de Munich parte un signe clair pour un Ensemble pour l’Europe – un signe de la communion – contre les égoïsmes et les peurs de notre temps. Il me semble significatif que ce soient le pape François, Andrea Riccardi et Jeff Fountain qui prononcent une parole décisive pour l’Europe et non pas les politiques. »

Et depuis Rome, Maria Voce, présidente du mouvement des Focolari : « Ce referendum confirme que l’Europe unie, ce n’est ni la politique, ni l’économie qui la font, mais les valeurs partagées par les Européens. Ensemble pour l’Europe ne pouvait tomber à un meilleur moment. »

 

Une appréciation encourageante

Nous avons reçu un nouveau parrainage pour le prochain évènement qui se déroulera à Munich en juillet prochain.

Avec des paroles d’encouragement et d’appréciation pour cette initiative, le président du Parlement Européen Martin Schulz, met l’événement « Rencontre. Réconciliation. Avenir » sous le patronage du Parlement Européen.

Il souligne dans sa longue lettre l’importance d’un engagement commun en faveur de la solidarité et de la paix, de la tolérance et du dialogue, du sentiment d’appartenance à l’Europe et d’une citoyenneté active.

C’est le troisième patronage reçu des Institutions européennes, avec celui du président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker, et celui du secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland.

C’est un appel à s’engager pour contribuer à réaliser notre « rêve » d’une Europe unie et multiforme, avec une cohésion sociale forte dans la multiplicité culturelle. Nos différences ne doivent plus être des motifs de peur ni de séparation. Nous vivons pour une Europe qui ne les supprime pas, mais les redécouvre comme des richesses, les développe et les harmonise… >QUELLE IDÉE AVONS-NOUS DE L’EUROPE ?

logo

Foto: Ulz

Le pape François reçoit le prix Charlemagne pour l’Europe

C’est en fait à l’Europe que le pape François, le 6 mai 2016, devant des hôtes illustres, dédie le prestigieux prix « Charlemagne », pour « souhaiter ensemble un enthousiasme nouveau et courageux pour ce contient qui nous est cher ».

Oui, l’Europe, de par sa récente actualité, a attiré sur elle l’attention du monde, suscitant bien des inquiétudes. « Europe, que t’est-il arrivé ? », c’est l’inquiétante question qui résonne parmi les participants.

L’Europe semble avoir reçu ce jour une sorte de Magna Carta : les trois mots-clefs « intégrer, dialoguer, engendrer » appellent à un ajustement sur l’idée même d’Europe. Avec la très prochaine Manifestation Ensemble pour l’Europe en juin-juillet 2016 à Munich, nous voulons nous aussi apporter notre contribution et témoigner que pour « intégrer », la RENCONTRE est nécessaire, pour « dialoguer », il est bon de se RÉCONCILIER et que sans « engendrer », il n’y a pas d’AVENIR.

Le 6 mai, la salle Regia du Vatican semblait baignée de sérénité et de soutien réciproque, espoir pour l’avenir, perceptibles grâce aux petits gestes fraternels entre les invités. Il dépend peut-être de nous aussi que le courage manifesté en cette occasion ne s’évanouisse pas rapidement, mais nous pousse à croire tous ensemble à la réalisation d’un rêve qui ne reste pas que celui d’un pape.

DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS>

Foto: Andreas Herrmann

 

L’Europe sous les projecteurs des jeunes

L’Europe ? Ombres et lumières… et beaucoup à donner. 

Une soirée avec des jeunes du monde entier au siège du Secrétariat international d’Ensemble pour l’Europe.

Atmosphère de joyeuse attente : ils arrivent enthousiastes et l’esprit ouvert, mais en même temps sérieux et conscients que parler de l’Europe aujourd’hui est quelque chose d’important. Au siège d’Ensemble pour l’Europe, fin avril, la soirée commence avec un appétissant plat typique de leur confection et une pizza très italienne. Ils sont 8 jeunes, étudiants ou jeunes professionnels, Européens ou non, originaires de Hongrie, de Slovaquie, du Brésil, du Kenya, du Nigeria et des Philippines. Nous nous sommes laissés surprendre et enrichir en écoutant leurs différentes visions de l’Europe, avec ombres et lumières. Ils ont manifesté un grand intérêt pour le prochain rassemblement de Munich : « Rencontre. Réconciliation. Avenir » et leur désir d’y apporter leur contribution pour que le vieux continent fasse pleinement fructifier les richesses de sa tradition et de sa culture, inspirant ainsi leurs pays respectifs et toute l’humanité.

En regardant le programme prévu, nous nous sommes bien entendu arrêtés – pour écouter des extraits – sur les différents groupes de musique qui seront présents le 2 juillet 2016 sur la grande place de Munich. L’une des chansons au programme semblait très significative : Wir sind eins (Nous sommes un) > //www.youtube.com/watch?v=Y4zX98_Sr4s

D’ici le rendez-vous de Munich, ces jeunes s’engagent de toutes les manières. Ils ont tout de suite proposé d’inviter leurs amis et connaissances et de diffuser l’invitation sur les réseaux sociaux et tous autres moyens disponibles.

En juillet, certains seront retournés dans leur propre continent, mais Marcos, Marie et Szabina iront à Munich, en tant que constructeurs actifs de l’Europe dès maintenant.

L’équipe du Secrétariat international d’Ensemble pour l’Europe

Messages-vidéo et patronage de l’Union Européenne

Par des messages personnels, des chefs religieux apportent leur soutien au réseau Ensemble pour l’Europe pour le 2 juillet 2016. La Commission européenne et le Conseil de l’Europe confirment leur patronage.

Au cours des dernières semaines, le Vatican et le Phanar d’Istanbul ont confirmé officiellement que le pape François et le patriarche œcuménique Bartholomé 1er adresseraient un message-vidéo personnel pour la grande Manifestation œcuménique du réseau Ensemble pour l’Europe, le 2 juillet à Munich>

Début septembre, lors d’une audience privée, le père Heinrich Walter, du Mouvement de Schönstatt, et en tant que représentant du Comité d’Orientation international d’Ensemble pour l’Europe, avait remis au pape la brochure d’information pour la Manifestation à Munich, en lui demandant un message-vidéo. « Voulez-vous qu’on le fasse tout de suite ? », avait demandé le chef de l’Église catholique avec un clin d’œil. Désormais, la confirmation officielle est arrivée du Vatican que le message-vidéo est en préparation.

En novembre dernier, lors d’une rencontre personnelle avec le patriarche Bartholomé 1er, Maria Voce, Diego Goller et Gerhard Pross, du Comité d’Orientation international, l’avaient invité au rassemblement de Munich. Vu qu’il ne pourra être présent à cette date, il avait promis d’envoyer un message, ce qu’il a confirmé il y a quelques jours lors d’une rencontre privée avec les Focolari d’Istanbul.

Ces deux chefs religieux apprécient et soutiennent le travail des Communautés et des Mouvements spirituels et encouragent l’initiative d’Ensemble pour l’Europe.

Le président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker, et le Secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, apportent leur soutien à la Manifestation en accordant leur patronage.

Pour plus d’informations télécharger Communiqué de presse II: Messages-vidéo du pape et du patriarche

COE-Logo-Quadrilogo_en

Une étape importante au Transtévère

Le Comité d’Orientation en pleine préparation à J-85 de la rencontre de Munich

Le quartier du Transtévère, à Rome, fourmille de monde… touristes, familles, enfants, personnes âgées, toutes plus ou moins affairées… Seule la présence de deux soldats en armes exprime tacitement que cette ville est au cœur d’une Europe qui vit une situation inimaginable il y a encore quelques années. Se détachant de la foule, quelques personnes se dirigent vers une humble porte, l’entrée de la Communauté Sant’Egidio à Rome. L’ancien couvent des Carmélites – comme un pont entre anciens et nouveaux charismes – accueille les membres du Comité d’Orientation qui se réunissent pour deux journées de travail en vue du prochain grand événement organisé par Ensemble pour l’Europe à Munich, en Allemagne, du 30 juin au 2 juillet 2016.

Une des premières à arriver est Maria Voce (Emmaüs), présidente du Mouvement des Focolari. Elle est accueillie affectueusement par tous et en particulier par Marco Impagliazzo, le maître de maison, président de la Communauté hôte. La joie grandit au fur et à mesure de l’arrivée des amis venus d’Allemagne, de France et de Belgique, tous prêts à mettre de côté leurs soucis pour partager ensemble la responsabilité d’avoir déjà expérimenté que l’unité dans la diversité est possible. Attention, écoute, partage, franchise dans le travail complexe sur les programmes, rendu possible grâce au précieux support du secrétariat et des traducteurs.

La participation commune à la prière du soir de la Communauté Sant’Egidio dans la basilique Sainte-Marie en Transtévère, accompagnée de chants harmonieux, semblait illustrer les paroles de Maria Voce : ce que fait une Communauté ou un Mouvement, c’est comme si tous les autres le faisaient.

Les dernières heures sont intenses, le calendrier est plein, l’avion décolle… Le challenge reste le même pour la rencontre de Munich et les journaux télévisés annoncent encore bien peu de bonnes nouvelles… Tous repartent convaincus plus que jamais que le réseau vivant des Communautés et Mouvements en Europe apportera toujours plus sa contribution à l’avenir du continent.

Ilona Toth

POURQUOI avez-vous peur ?

« L’espoir des chrétiens pour l’Europe » est le sous titre de la conference de la soirée du 11 février 2016 dans la salle des fêtes de l ‘ymca.

Piano et saxophone : la musique nous a tout de suite fait percevoir que l’enthousiasme et le professionnalisme étaient au menu de la rencontre. Dans son mot d’accueil, Sascha Becker (YMCA), notre hôte, nous a transmis l’esprit qui animait les grandes manifestations d’Ensemble pour l’Europe à Stuttgart en 2004 et en 2007 et nous a invités à participer à « Munich 2016 ».

« Pourquoi avez-vous peur ? » (Mt 8,26) – Cette question de Jésus à ses disciples était le thème de la soirée : la « barque Europe » dans la tempête de découragement et de résignation. Le sous-titre exprimait le défi que veut relever Ensemble pour l’Europe : « L’espoir des chrétiens pour l’Europe ». C’était le sujet traité par le pasteur Eduard Griesfelder dans son intervention portant sur « Des chemins de réconciliation – Table ronde Autriche » : des Églises libres et des Communautés libres d’origines et traditions très différentes se rencontrent et reçoivent même la reconnaissance de l’État autrichien.

Le député européen Heinz K. Becker a brossé un tableau sincère des lacunes de la politique face à l’afflux prévisible de réfugiés. En tant que porte-parole de la sécurité pour son parti au Parlement européen, il comprend les craintes des personnes, mais – disait-il – « je perçois aussi que les valeurs chrétiennes comme la disponibilité et la solidarité sont de plus en plus appréciées ».

Des exemples concrets apportés par l’adjointe au maire, par une collaboratrice engagée et par un réfugié de Eichgraben ont montré que la politique et la société civile peuvent s’engager au coude à coude.

Les participants ont mis par écrit des paroles d’espoir qui ont été rassemblées et exposées devant tous. A la fin de la rencontre, les difficultés et les espoirs ont été réunis en une prière et l’auditoire était reconnaissant pour l’expérience encourageante faite ce soir-là avec Ensemble pour l’Europe.

Herwig Sturm – Groupe de coordination Ensemble pour l’Europe – Vienne et Autriche

2016-02-11 MfE Einladung (219.0 KB)

Miteinander für Europa: Ein Kongress für christliche Werte

Der internationale ökumenische Kongress von “Miteinander für Europa”, verbunden mit einer öffentlichen Kundgebung, findet vom 30. Juni bis 2. Juli in München statt. Bischof i.R. Herwig Sturm (Evangelische Kirche A.B.) und Chiarina Marent (Fokolar-Gemeinschaft) gehören der österrichischen Koordinationsgruppe dieser europaweiten Initiative an. Sie geben einen Ausblick auf die kommende Großveranstaltung in München und vermitteln einen Einblick in die Anliegen von “Miteinander für Europa” auf geistlicher und politischer Ebene.

27. April 2016

//www.youtube.com/watch?v=AvOUYsS4lU8&feature=em-upload_owner

ENSEMBLE à Rome

ENSEMBLE à Rome

Début janvier, quelques représentants d’Ensemble pour l’Europe ont été reçus à Rome par le cardinal Koch et les responsables du secrétariat du Conseil Pontifical pour l’Unité des chrétiens. Le dialogue s’est déroulé dans un climat très ouvert.

Gerhard Pross, (YMCA Esslingen), Diego Goller (Mouvement des Focolari), Cesare Zucconi (Sant’Egidio), le père Heinrich Walter (Schönstatt), Thomas Römer (YMCA Munich) et Heike Vesper (Mouvement des Focolari) ont apprécié la disponibilité et l’ouverture du cardinal Koch. Au cours de la rencontre, celui-ci a souhaité que l’on implique davantage l’Église orthodoxe dans le processus de préparation de la rencontre de Munich en juin-juillet prochain. Invité à apporter sa contribution à l’événement, il a offert sa disponibilité à se rendre en Allemagne pour un colloque préliminaire, vu que la plupart des intervenants proviennent de ce pays.

Cette journée de rencontres à Rome s’est terminée par une visite personnelle au cardinal Kasper. Cet entretien a été lui aussi très ouvert et constructif. Gerhard Pross confie : « Le cardinal Kasper nous a accompagnés et suivis plus que tout autre pendant ces 15 dernières années. Il s’est déclaré disponible pour intervenir lors du Congrès. Le fait qu’il nous ait ensuite partagé quelques sujets qui l’occupent actuellement nous a semblé un signe évident de la relation de confiance qui s’est établie au fil des années ».

 

Rencontre ‘Amis de Ensemble pour l’Europe’ 2015

La rencontre annuelle des ‘Amis’ a eu lieu, du 12 au 14 novembre dernier, au Centre Mariapoli Mariënkroon de Nieuwkuijk (Hollande).

Le travail de collaboration, entre les 101 participants, de 39 Mouvements et Communautés, de 12 Pays européens, a contribué à définir les différents aspects de l’Évènement ‘Munich 2016: le Congrès dans le Circus Krone-Bau (30 juin-1 juillet) et la Manifestation sur la place, sur la Karlsplaz-Stachus (2 juillet 2016).

Il y a une présentation générale dans la Brochure, qui est présente sur ce site ; des informations spécifiques sur le Congrès, pour les représentants de Mouvements et Communautés, sont fournies dans la Brochure (Livret), toujours sur le site. Sur cette dernière, seront aussi intégrées, au fur et à mesure, des mises à jour et des informations plus détaillées concernant la Manifestation du 2 juillet.

Les photos de la galerie reflètent l’atmosphère, l’engagement, la collaboration des journées vécues à Mariënkroon et le profond partage avec les ‘Amis’ de la France pour les attentats de Paris, dont la nouvelle nous est parvenue justement alors que nous étions là, réunis.

secrétariat international 

Willkommen bei Miteinander für Europa – Österreich

Wir erleben in unseren Kirchen und Gemeinschaften, dass Einheit in Verschiedenheit möglich ist. Mit diesen Erfahrungen wollen wir auch in die Gesellschaft hineinwirken, um Trennungen und Vorurteile zu überwinden. Versöhnung ist unsere Hoffnung und unser Weg.

Wir, das Netzwerk Miteinander für Europa, laden ein zu Begegnung und Gesprächen mit Heinz Karl BECKER, Abgeordneter zum Europäischen Parlament, mit „Weg der Versöhnung“, Bürgermeister und Flüchtlinge aus NÖ.

Donnerstag, 11. Februar 2016, 19:00 bis 21:00 Uhr im Festsaal des CVJM (Christlicher Verein Junger Menschen), Kenyongasse 15, 1070 Wien

PROGRAMM 

Begrüßung
Gespräche
Runder Tisch Österreich – "Weg der Versöhnung" – Pastor Eduard Griesfelder
"Europa – Kontinent der Hoffnung" - BECKER Heinz Karl, MEP
"Europa konkret" – Bürgermeister und Flüchtlinge aus NÖ
"Was macht mir Hoffnung" – Plenum

"Gebet für Europa"
 Musik Trio: Klavier, Saxophon, Cello Agape

Weitere Infos unter //www.erzdioezese-wien.at/pages/inst/14431715/informationenueber/miteinanderfuereuropa

Netwerkavond international leaders meeting 11/2015

Geplaatst 8 okt. 2015 16:10 door Enno Dijkema  

SAMEN VOOR EUROPA INTERNATIONAL LEADERS MEETING
NETWERK AVOND
Vrijdagavond 13 november 2015

CONFERENTIECENTRUM MARIËNKROON, NIEUWKUIJK

De jaarlijks terugkerende international leaders meeting van Samen voor Europa vindt dit jaar in Nederland plaats. Op vrijdagavond 13 november wordt de meeting opengesteld voor vrienden in het Nederlandse netwerk van Samen voor Europa. De genodigde deelnemers maken kennis met Samen voor Europa en haar internationale leiders van circa 15 verschillende landen van Rusland tot Ierland en Zweden tot Portugal, behorende tot zeer uiteenlopende christelijke bewegingen en organisaties.

Recente gebeurtenissen rondom Griekenland en de opvang van vluchtelingen laten zien dat het concept van Europa en van de Europese samenwerking kampt met een gebrek aan een gemeenschappelijk ideaal en gedeelde waarden als solidariteit en onderling vertrouwen. Welke rol spelen we als christenen van verschillende kerken, bewegingen en organisaties in het hedendaagse Europa?

Is het voldoende ons te beperken tot Nederland als missiegebied of is het in deze tijd nodig om dwarsverbanden te smeden over de grenzen heen? Zijn we ons bewust van de sterke onderlinge vervlechting van onze geschiedenissen en van de gemeenschappelijke christelijke basis daarvan? Ook vandaag is de ontwikkeling van Nederland niet meer los te zien van de invloed van andere landen in ons continent.

Onder de naam ‘Samen voor Europa’ werken sinds 2004 meer dan 200 zelfstandige christelijke bewegingen, gemeenschappen, netwerken en organisaties op Europees, nationaal en lokaal niveau samen. Tot deze groeperingen behoren protestante, katholieke, orthodoxe en anglicaanse christenen alsook leden van vrije kerken en gemeenten.